Page principaleLes Salines de Salies-de-BéarnLe sel de Salies-de-Béarn

Le sel de Salies-de-Béarn

Il était une fois la source

Il y a bien longtemps, nichée au cœur de l’Adour, les hommes découvrirent une source d’eau aussi salée que celle de la Mer Morte et dix fois plus salée que l’eau de mer. La légende raconte qu’un sanglier blessé fut retrouvé au bord d’un petit étang. Il était blanc comme neige et ses poils couverts de cristaux de sel scintillaient de mille feux, au soleil…

La cueillette du sel gemme de Salies-de-Béarn

A la saline de Salies-de-Béarn, le sel gemme ou sel minéral est issu de couches de sel très anciennes qui résident dans les profondeurs des Pyrénées.
Depuis toujours on recueille ce sel selon une méthode traditionnelle. L’eau chauffée s’évapore et par beau temps ensoleillé, le sel cristallise en formant de gros grains. Récoltée grâce à une simple épuisette, la première cristallisation donne naissance à des pétales de sel d’une blancheur et d’une légèreté incomparable.

Ensuite, les pétales se transforment en gros cristaux et se déposent dans la poêle. Ce sel, très pur, n’a pas besoin d’être lavé et ne requiert aucun traitement. Après la récolte du sel, il reste une eau minérale très riche en oligoélément. Cette qualité exceptionnelle participe à la renommée de la saline de Salies-de-Béarn.
La douce évaporation de l’eau de source permet d’obtenir un sel d’une naturelle blancheur. Et ce, sans traitement ni adjonction d’additifs.
A notre connaissance les Salines de Salies-de-Béarn sont les seules en Europe à perpétuer ce mode de production de sel de source avec évaporation de l’eau dans des poêles à sel.

Une eau de source aux qualités exceptionnelles

La forme des cristaux est caractéristique de chaque sel et de son procédé d’obtention. Les cristaux de sel de Salies de Béarn ont la forme de pyramides creuses entières, plus ou moins brisées ou encore agglomérées.
Mais la particularité du sel de Salies-de-Béarn réside dans ses inclusions fluides. Elles se forment du fait de l’agencement irrégulier des atomes de chlorure et de sodium lors de la cristallisation du sel. Ces petites cavités se remplissent d’eau de source concentrée qui reste piégée dans les cristaux de sel.

Le sel millénaire de Salies-de-Béarn provient d’immenses nappes souterraines gorgées d’eau salée marine, naturellement riche en oligoéléments comme le magnésium, le calcium et le fer. Parce que le sel est issu de sa matière, ces eaux sont appelées « eaux-mères ». Elles possèdent de grandes vertus médicinales pour les soins en rhumatologie, en gynécologie et en pédiatrie.
Au-delà de sa remarquable concentration en chlorure de sodium, l’eau de la source Reine Jeanne contient au total plus de 26 minéraux et oligo-éléments. Parmi ces éléments, dans 1 litre d’eau on trouve notamment :
– Plus de 300 g de chlorure de sodium
– 1500 mg de potassium
– 1300 mg de calcium
– 700 mg de magnésium
– 11 mg de fer
– 3 mg de manganèse
– 1,3 mg de zinc
Depuis le XIXe siècle l’eau des sources salées de la province de Salies de Béarn est utilisée pour ses bienfaits sur la santé.