Cueillette et bienfaits

LE SEL DE SALIES-DE-BEARN

La cueillette du sel gemme de Salies-de-Béarn

A la saline de Salies-de-Béarn, le sel gemme ou sel minéral est issu de couches de sel très anciennes qui résident dans les profondeurs des Pyrénées.

Depuis toujours on recueille ce sel selon une méthode traditionnelle. L’eau chauffée s’évapore et par beau temps ensoleillé, le sel cristallise en formant de gros grains. Récoltée grâce à une simple épuisette, la première cristallisation donne naissance à des pétales de sel d’une blancheur et d’une légèreté incomparable.

Sel de Salies-de-Béarn

Les bienfaits du sel

Une eau de source aux qualités exceptionnelles

La forme des cristaux est caractéristique de chaque sel et de son procédé d’obtention. Les cristaux de sel de Salies de Béarn ont la forme de pyramides creuses entières, plus ou moins brisées ou encore agglomérées.

Mais la particularité du sel de Salies-de-Béarn réside dans ses inclusions fluides. Elles se forment du fait de l’agencement irrégulier des atomes de chlorure et de sodium lors de la cristallisation du sel.

Ces petites cavités se remplissent d’eau de source concentrée qui reste piégée dans les cristaux de sel.

Le sel millénaire de Salies-de-Béarn provient d’immenses nappes souterraines gorgées d’eau salée marine, naturellement riche en oligoéléments comme le magnésium, le calcium et le fer. Parce que le sel est issu de sa matière, ces eaux sont appelées « eaux-mères ».

Elles possèdent de grandes vertus médicinales pour les soins en rhumatologie, en gynécologie et en pédiatrie.

Au-delà de sa remarquable concentration en chlorure de sodium, l’eau de la source Reine Jeanne contient au total plus de 26 minéraux et oligo-éléments.

Parmi ces éléments, dans 1 litre d’eau on trouve notamment :
– Plus de 300 g de chlorure de sodium
– 1500 mg de potassium
– 1300 mg de calcium
– 700 mg de magnésium
– 11 mg de fer
– 3 mg de manganèse
– 1,3 mg de zinc

Depuis le XIXe siècle l’eau des sources salées de la province de Salies de Béarn est utilisée pour ses bienfaits sur la santé.

Le sel, c’est la vie

« Une des raisons qui fait du sel une substance privilégiée, c’est sans doute qu’on emploie une petite quantité pour déterminer de grands effets »
Gaston Bachelard, philosophe

Le sel de Salies-de-Béarn contient de nombreux minéraux et a des grandes qualités diététiques et thérapeutiques.

Le minimum vital pour couvrir notre besoin de base est de 1 à 2 grammes par jour et la consommation quotidienne normale et suffisante chez l’homme est de 3 à 6 grammes.

La consommation du sel :
– mesurer la juste dose : ni trop, ni trop peu est essentiel.
– ne pas tout saler de la même façon.
– utiliser un sel de qualité.
– apprendre à goûter avant de saler.

Le sel permet à notre organisme de retenir l’eau dans notre corps. Le sodium, nutriment issu du sel ingéré, joue un rôle important dans la transmission de l’influx nerveux. Il y a une influence sur la pression artérielle et joue un rôle important dans l’hydratation de l’organisme. Il contribue à la contraction des muscles notamment ceux du cœur. Le chlorure est essentiel pour assurer l’acidité du suc gastrique et facilite la digestion.

Le sel, une histoire de goût

« Le sel est un aliment qui agrémente les autres aliments. De la nourriture nécessaire, il fait une nourriture agréable »

Plutarque, Propos de table

Le sel aiguise le plaisir que nous prenons à manger. Il relève les plats et révèle les arômes. Le sel fait partie des quatre sensations gustatives fondamentales comme le sucré, l’acide et l’amer.